Soutien à la parentalité

“Chaque parent vient au monde en même temps que son premier enfant.” Ernst KRAMER

Pourquoi consulter ?

De la même façon que grandir pour un enfant, devenir parents ne va pas de soi. Le jeune parent se voit attribuer de nouvelles responsabilités engendrant de vrais remaniements psychiques, et d’incessants questionnements. Par définition, la parentalité désigne les fonctions et obligations (morales, matérielles, juridiques, éducatives, culturelles) dévolues à un parent dont la finalité est l’intérêt de son enfant. Elles ont pour but d’assurer le soin, le développement, l’éducation et le bien-être de l’enfant. Bien évidemment, il n’y a ni mode d’emploi ni norme. Il existe autant de façons d’être parent qu’il existe de parents.

Le soutien à la parentalité vise donc à accompagner les futurs parents qui se questionnent sur ce nouveau rôle et les parents en difficulté durable ou passagère dans leur rôle quotidien auprès de leurs enfants. Soutenir la parentalité c’est aussi valoriser le savoir-faire et les compétences des parents lorsque ceux-ci perdent confiance en eux. Il est donc possible de mettre en place un tel suivi lorsqu’émergent des inquiétudes concernant :

  • Le rôle de parent et les changements engendrés au sein du couple, de la famille
  • Le développement, l’éducation, le bien-être de l’enfant
  • La grossesse, la naissance et la jalousie fraternelle
  • La compréhension des comportements de l’enfant
  • Les conséquences d’une séparation, d’un divorce ou d’une recomposition familiale
  • Des relations familiales conflictuelles
  • La relation avec son enfant (difficultés à se faire entendre, difficultés à s’attacher, relation fusionnelle,difficultés à se séparer …)

Comment se déroule la première rencontre ?

Je reçois le ou les parent(s) demandeur(s) seul (s) afin de faire connaissance et de prendre le temps de faire un point sur la situation, sur l’histoire familiale et sur les questionnements. L’entretien s’achève avec une analyse de la situation et une proposition de pistes de réflexion. Ensemble, nous décidons s’il est nécessaire de reprendre un rendez-vous et si oui, à quel rythme. En général, le suivi se poursuit avec le ou les parent (s) seul(s) mais en fonction de la problématique, il est possible que je propose de rencontrer l’enfant ou la famille au complet.

Quels outils ?

Dans ce type de suivi, la parole est l’outil principal puisqu’il est question d’échanger à propos d’une situation qui pose problème ou qui est source de stress. Pour autant, il est tout à fait possible d’utiliser des médiateurs à visée thérapeutique tels que le dessin, le jeu de rôle ou la mise en situation, permettant ainsi la dédramatisation, la prise de distance, la projection et la meilleure compréhension de ce qui se joue dans la relation parents-enfants au quotidien.